TUTO DJ - Comment régler parfaitement les volumes et les gains ?

Publié le : 03/12/2015 01:41:24
Catégories : MIXAGE DEEJAY


A lire le titre on pourrait se dire que la question n'est pas bien compliquée et ne mérite pas vraiment un chapitre sur ce thème, et bien détrompez-vous !
Régler les volumes et les gains, n'est pas si facile que ça pour un non initié aux techniques de mixages de studio, autrement dit un deejay.

Sans doute avez vous déjà remarqué qu'après un enregistrement d'une session de mixage deejay, le volume de votre musique avait tendance à monter et à saturer par moment, ou encore, manquer de hauteur de volume à certains moments de votre session.
Comme quoi, ce n'est pas si simple.


Parce qu'il y a plusieurs choses à comprendre, notamment, l'étape du mastering lors de la finalisation d'une production d'une musique qui a pour l'une de ses fonctions de compresser le son pour en sortir un maximum de volume sonore sans pour autant dégrader la qualité auditive
(je ne parle pas de compression de fichiers informatiques type Wav vers MP3, mais d'appareil de compression des crêtes audio).


Hormis, la façon d'enchainer plusieurs morceaux entre eux, c'est la régularité du volume sonore qui souvent fait défaut chez l'amateur.
C'est pourquoi il y a tout intérêt à bien étudier cette question qui peut paraitre anodine pour enfin sortir des mixes de qualité professionnel.

LE NOISE FLOOR, LE BRUIT DE FOND

Commençons par la première problématique qui nous dirigera une façon de régler ses volumes et ses gains. Le Bruit de fond appelé "Noise Floor" en anglais, est le bruit non désiré qui affecte la sortie d'un matériel audio indépendamment du signal d'entrée. Lorsque vous allumez l'amplificateur de vos enceintes et que vous le réglez à fond, vous entendez un bourdonnement qui correspond au bruit de fond de votre ampli et aussi des parasites perçus par les câbles qui relient vos enceintes. Lorsque vous allumez votre table de mixage avec tous les volumes à fond et reliée à votre amplificateur, vous écoutez le bruit de fond de votre amplificateur associé à celui de votre table de mixage. Plus, il y a d'appareils connectés entre une source audio et vos enceintes, plus le bruit de fond augmente.

C'est pourquoi le premier objectif d'un bon réglage de volumes est de couvrir ce bruit de fond en l'écrasant par un signal audio bien plus fort.
Autrement dit, l'objectif est d'essayer d'obtenir un signal audio au niveau le plus fort possible pour atténuer la perception du bruit de fond.

Le problème est que le signal audio ne doit pas dépasser un certain volume qui risquerez d'endommager le matériel et évidemment considérablement dénaturer la qualité du signal audio d'origine. Ce niveau maximum dépend de chaque matériel, et il n'y a pas un seul matériel avec les mêmes caractéristiques, c'est pourquoi, pour faciliter le réglage de chaque appareil sans connaitre ses caractéristiques techniques, le Vu-mètre a été inventé.

LE VU-METRE

Le vu-mètre est un modulomètre et a pour fonction de montrer par une aiguille ou des leds, le niveau d'un signal audio.
Dans une utilisation professionnelle, le Vu-mètre signifie "Volume Units Meter" (soit en français, mesureur d'unités de volume).
Il a été conçu non pas pour mesurer un signal audio, mais pour indiquer que celui-ci approche une valeur normale. Cette valeur normale est indiquée comme 0 dB ou 100 %, c'est pourquoi il peut être aussi appelé SVI qui signifie "Standart Volume Indicator" (soit en français, indicateur normalisé de volume).

Le vumètre est un afficheur très efficace pour les applications audio, car il donne un niveau assez proche de la perception de volume perçue par l'oreille humaine. Généralement, il est gradué de -20db à +3db et il a un temps de montée/descente d’environ 300 ms, ce qui fait qu’il ne montre pas les crêtes et les évènements très rapides, mais plutôt une moyenne.


En résumé, un bon réglage de volume doit correspondre à un volume maximal aligné sur la valeur 0db du vumètre. Les +3db de celui-ci doivent être utilisé comme marge d'erreur, c'est à dire qu'un volume ne doit dépasser 0 db que de manière exceptionnelle, involontaire ou non prévu. Contrairement, à ce que beaucoup pense, normalement, on ne devrait jamais voir un volume dépasser le seuil 0db d'un vumètre.

LES VUMETRES DANS LES LOGICIELS NUMERIQUES

Contrairement, aux vumètres présent sur le matériel analogique, les vumètres présents sur les logiciels numériques n'en sont pas en générale. Ils sont appelés ainsi par abus de langage. La plupart du temps, il s'agit de Peak-mètre, bien qu'ils soient différent par leur norme, leur utilisation est similaire, pour bien les régler, comme pour les vumètres, il ne faut jamais dépasser le seuil du 0db.

Lorsque l'on utilise la table de mixage virtuelle d'un logiciel deejay, en théorie et en pratique peut importe le niveau des volumes des pistes, le son ne sera jamais saturé en interne du logiciel, en cas de dépassement, seul les indicateurs peuvent être figés à leur maximum et par conséquent nous empêcher de visualiser la dynamique d'une musique et comparer un volume avec un autre de manière objective.

Le seul élément qui peut dénaturer le son, le distorde, l'endommager, est le niveau de sortie du logiciel qui peut être trop élevé pour la carte son utilisée par l'ordinateur. C'est à dire que si le logiciel demande à la carte son de sortir un volume dépassant sa capacité technique, celle-ci saturera de manière très excessive allant même jusqu'à endommager physiquement la carte. C'est pourquoi tous les logiciels audio intègrent un limiteur pour protéger le circuit de la carte. Aussi, pour visualiser le niveau du volume général du logiciel et prévenir si le limiteur est en train de compresser ou non le son, un Vumètre et un indicateur d'activité du Limiteur sont toujours présent en sortie master dans le logiciel et ou pour chaque piste lorsqu'elles sont configurées pour être reliées directement aux sorties de la carte son.

REGLER LES GAINS DES PISTES

Les Gains des pistes ou devrai-je dire les gains des canaux, doivent être régler de façon à uniformiser les volumes. En pratique on règle le Gain d'une piste par rapport à une autre, c'est à dire que lorsque l'on écoute une piste A et que l'on souhaite mixer la piste B, on règle le gain de la piste B pour que le volume soit au même niveau que la piste A. Pour cela il faut parcourir la musique de la piste B pour identifier les parties les plus fortes en volume pour ajuster son gain au même niveau que la piste A.

Pour se faire de manière la plus parfaite possible, il faut commencer par régler le gain de la toute première musique que l'on souhaite mixer de façon à laisser une marge de réglage pour les autres pistes. C'est à dire qu'il ne faut pas régler le gain de la première musique trop fort ou trop bas, ce qui pourrait nous empêcher de régler convenablement le gain de l'autre piste que l'on souhaite mixer. L'idéal, est de commencer à mixer avec un gain réglé en son milieu, pour que par la suite nous puissions avoir autant de marge de correction vers la hausse que vers la baisse pour l'autre musique.

Toutefois, il se peut que l'on puisse être amené à commencer à mixer avec un gain plus fort ou moins fort que le point du milieu. Et ce, pour deux raisons.

Premièrement, lorsque le gain de la sortie générale d'une table de mixage n'est pas assez fort, on peut être amené à monter par défaut les gains de toutes les pistes pour palier à ce manque de puissance.

Deuxièmement, dans une configuration numérique comme un logiciel deejay, on peut être amené à régler différemment du milieu pour ajuster la hauteur maximale de déplacement du niveau des leds des "faux" vumètres, cela est très rare et est du la plupart du temps à une mauvaise configuration du matériel Midi, par exemple, une console midi dj qui aurait été reconfigurée pour être utilisable avec un logiciel dj non pré-configuré pour cette console.

REGLER LE GAIN GENERAL MASTER MAIN

Pour régler le volume général Master/Main, il faut scrupuleusement respecter la règle d'utilisation d'un vumètre, à savoir ajuster le niveau de volume maximal a 0db. Il faut faire en sorte que la somme de toutes les voies (de toutes les pistes) ne dépasse pas ce seuil. Ou exceptionnellement, et dans ce cas le volume maximal ne doit absolument jamais dépasser la moitié voir au grand maximum les 3/4 de la valeur maximale du vu-mètre général Main/Master.

C'est à dire que si votre vu-mètre est gradué à un maximum de +3db, il faut faire en sorte que le volume ne dépasse jamais +1,5db et surtout pas +2db. (même si théoriquement +2,9db devrait être bon).
Si votre vu-mètre est gradué à +10db, il faut faire en sorte que le volume ne dépasse jamais +5db et surtout pas +7,5db. (même si théoriquement +9,9db devrait être bon).

Lorsque vous mixez sur 4 platines, je vous conseille de régler le Gain de votre Master/Main en faisant jouer les 4 pistes en même temps et ce à un moment soutenu de chaque morceau, sans modification des égaliseurs, pour définir le volume maximal possible.

POURQUOI FAUT-IL IMPERATIVEMENT UNE MARGE D'ERREUR
MÊME SI L'ON NE DEPASSE JAMAIS LES 0db DES VUMETRES ?

Oui la question est orientée, mais elle me permet de vous expliquer un phénomène très important que beaucoup de deejays occultent. Il, faut impérativement se garder une marge d'erreur, car toutes les musiques ne sont pas "masterisées" dans le même studio et à la même époque. Et par conséquent, la perception du volume sonore d'une musique peut varier d'un artiste à un autre, alors même que le Vu-mètre indique un niveau similaire.

Aussi, une musique sur la piste A par exemple, peut paraitre d'un volume sonore plus fort qu'une autre musique sur la piste B, alors que le vu-mètre de la piste A affiche un niveau moins élevé que la piste B. Et c'est pour cela qu'il est indispensable d'avoir une marge d'erreur pour laisser la place à une augmentation du gain. Mais ce phénomène n'est pas possible me direz-vous, ce à quoi je vous réponds oui cela est tout à fait possible, est je vous le prouve juste après.

POURQUOI UNE MUSIQUE PEUT AVOIR UN VOLUME SONORE PLUS FORT
QU'UNE AUTRE ALORS QUE LES VUMETRES INDIQUENT LE CONTRAIRE ?

A cause du MASTERING ! Lors de la finalisation d'un morceau de musique, avant de pouvoir la graver sur un CD, sur un Vinyle ou même en faire un MP3, il faut uniformiser le Son pour l'adapter à un support et un type d'enceinte. Dans le cadre d'un mastering destiné à être écouté sur votre chaine-hifi ou votre lecteur MP3, le Son est compressé pour rehausser le niveau sonore au détriment de la dynamique. Tout le monde à déjà remarqué ce travail de rehaussement de volume à la télévision ou à la radio au passage de la publicité.

Lorsque vous entendez la publicité, vous avez l'impression que le volume sonore est plus fort, en réalité, le volume n'est pas plus fort, c'est la dynamique qui a été compressée, parfois même écrasée, pour rehausser les volumes moins fort. En d'autres termes, les volumes forts sont compressés et donc réduits, et les volumes bas sont augmentés, ce qui donne un son en moyenne plus haut.

Voilà pourquoi certaines musiques peuvent paraitre plus fortes que d'autres et qu'il est très important d'avoir toujours un peu de réserve de Gain en stock pour palier à cette impression de volume.

REGLER LE VOLUME D'ENREGISTREMENT

Enregistrer le son d'un logiciel deejay avec le même ordinateur

Lorsque l'enregistrement se fait de manière numérique sur le même ordinateur produisant le son original, il n'y a en théorie pas de bruit de fond et donc, il est dans ce cas plus intelligent de régler le volume virtuel d'entrée bien en dessous de 0db, nous laissant ainsi une plus grande marge d'erreur. Cela dit, pour parfaire le résultat de l'enregistrement, on préféra après avoir enregistré à faible volume, rehausser le signal dans un logiciel de traitement de son par l'utilisation d'un compresseur de mastering.

Enregistrer le son d'une source analogique avec un ordinateur ou un enregistreur externe numérique ou analogique

Dans ce cas, il faut appliquer à la lettre la règle de l'utilisation d'un Vumètre. Il faut enregistrer avec un volume maximal ajusté au 0db du Vumètre de sortie du son et au 0db du son d'entrée de l'appareil qui l'enregistre. Il faut tout faire pour que jamais, le volume ne dépasse ce seuil, ou exceptionnellement, et dans ce cas faire en sorte que le volume maximal ne dépasse absolument jamais la moitié voir au grand maximum les 3/4 de la valeur maximale du vu-mètre.

C'est à dire que si votre vu-mètre est gradué à un maximum de +3db, il faut faire en sorte que le volume ne dépasse jamais +1,5db et surtout pas +2db. (même si théoriquement +2,9db devrait être bon).
Si votre vu-mètre est gradué à +10db, il faut faire en sorte que le volume ne dépasse jamais +5db et surtout pas +7,5db. (même si théoriquement +9,9db devrait être bon).

Partager cet article

Voir ou cacher les commentaires et questions réponses (8)
captain funk

21/02/2017 21:19:37

bonsoir Andy

tout d'abord , merci Andy pour ta générosité et ta grande disponibilité , personnellement , tu m'as beaucoup aidé à évoluer surtout avec ta roue de clés harmonique à l'efficacité redoutable , je suis profane dans le domaine , mais avec une grande envie d’apprendre ... même si c'est pas évident à mon age ( 46 ans ) , grand amateur de funk , R&B , house , nu disco que je suis , je suis assez bon en mixage avec pas mal de sets à mon actif.
j'aurai besoin d'aide , je me suis mis un petit peu à la prod ( remix ) , mais j'ai un sérieux problème avec le mastering , le volume du rendu est plutôt faible , pourtant toutes les pistes ainsi que le main sont à 0 db , je peux te partager le morceau si tu veux.
merci Andy.

Bonjour à toi et bienvenue sur mon site !
Et Merci pour ses encouragements !

Le mastering est l'étape finale du studio de son.
L'impression de volume faible est tout à fait normale tant que l'on n'applique pas de "compresseur".
Un compresseur son est un appareil ou un plugin qui modifie le son, ici on ne parle pas de la compression de fichier type .mp3 ou .zip
Comme je l'explique et le montre dans la vidéo, la compression permet d'écraser les pics de son.
Lorsque tu appliques un compresseur sur un son qui a été réglé à 0db en maximum en vu-mètre, celui-ci ne sera plus à 0 mais à -1 db ou -2 ou -3 etc... proportionnellement au taux de compression de l'appareil.
Ainsi, une fois le compresseur activé et réglé on peut rehausser le volume pour revenir à cette limite des 0db, ce qui aura pour conséquence d'augmenter l'impression de hausse de son.
Le drame sonore de notre siècle (lol) et de justement chercher à atteindre de fortes impressions de volume au détriment de la qualité, dans le "but" de faire sonner plus fort un son pour qu'il se distingue mieux des autres.
C'est ce que l'on appelle dans le milieu Ingé son, le "LOUDNESS WAR" (la guerre du volume)
Plus un son parait fort, plus il se fait remarquer. Mais est-ce forcément une bonne chose ?
La difficulté en plus du réglage et de trouver un bon compromis entre le volume et la qualité.

Ici je ne pourrait pas t'expliquer t'expliquer comment régler un compresseur tellement il y a des choses à apprendre. Mais tu trouveras tout ton bonheur en cherchant sur la toile les mots clés : Comment régler un compresseur, mixage, mastering.

captain funk

23/02/2017 12:43:02

bonjour Andy ,

merci pour ta réponse qui est on ne peut plus clair , bien au delà de mes espérances , elle m'a beaucoup éclairée.
petite précision à te demander STP , après avoir utilisé un compresseur , et une perte de 1 à 3 db , pour rehausser le volume à 0 db , dois je intervenir sur le volume master ou celui qui serait éventuellement présent sur le plugin de compression.
autre question si tu le permets , dois je appliquer la compression ( qui est une des étapes du mastering d’après ce que je suis en train d'apprendre ) sur le piste master , sur chaque piste , ou suivant le besoin ?
et enfin , dernière question : que penses tu d'izotope ozone ?

merci Andy pour ton extrême gentillesse.

Il n'y a pas de quoi, quand je peux, j'essaye de faire.
Au sujet de la rehausse de volume, que se soit par le volume de la piste ou par le plugin directement, le résultat est le même.
Mais idéalement, on préfère le faire directement sur le plugin, car cela est plus pratique en cas d'automation du niveau de volume de la tranche de piste par exemple.
Au sujet de la compression, je dirai qu'il y a 3 types de compression.
1) Celle qui est artistique, elle donne du grain à un son. On cherche à déformer le son pour en créer une autre sonorité. Les réglages sont plutôt extrêmes.
On l'utilise pour l'étape créative de la musique. A mettre sur la piste que l'on veut.
2) Celle qui est utile à la mise en avant d'instrument. On cherche à rehausser la présence d'un son parmi d'autres.
On l'utilise pour l'étape de mixage de la musique. A mettre en principe sur toutes les pistes.
3) Celle qui permet de finaliser le volume final d'un morceau pour le rendre le plus "compatible" aux standards.
On l'utilise pour l'étape finale qu'est le mastering de la musique. A mettre sur la piste "Master"

Et pour finir, le pense que le plugin "Izotope" Ozone est un très bon outil de compression.

captain funk

23/02/2017 21:27:12

captain funk te remercie infiniment pour tous ces éclaircissements andy :-)

Ah Ah ! Pas de problème ! A la prochaine

Hermès

28/04/2017 00:25:35

Bonjour Andymacdoor, j'ai besoin d'une petite aide, pourriez-vous m'aider? Je voudrais savoir si je dois régler la "width" piste master sur 100% ou 15-17 % comme j'ai pu le voir sur certains tutos ? Meerci d'avance !!

Bonjour Hermès,
Le "Width" d'une piste n'est pas un volume ou un gain. Il permet de régler la "largeur" d'un son, autrement dit la balance entre la gauche ou la droite pour une piste stéréo.
Dans le cas d'une piste stéréo, si on règle le width à 100%, dans ce cas la gauche et la droite seront originale à la source audio.
Si on le règle à 0%, le son original ne sera plus en stéréo, mais en Mono.
La préconisation de certains ingénieurs du son mastering est de faire en sorte que le son de la piste mastering soit concentré aux alentours de 20% maximum pour que l'écoute soit agréable. Mais cela ne veut pas dire qu'il faut régler le mastering "width" sur environ 20%. Cela veut dire qu'il est recommandé d'observer cette largeur.
Le réglage "width" permet de corriger pour obtenir cette observation.

Cependant, je recommande de laisser à 100% la piste master, et de corriger directement les balances sur les autres pistes du projet lorsqu'on peut le faire.
Contrairement à l'ingénieur du son "mastering" qui lui n'a que très peu souvent accès aux réglages globaux piste par piste de l'artiste original.

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Posez une question ou proposez un commentaire à propos de cet article

2012-2017 Copyright © AndyMacDoor™ All rights reserved