TUTO DJ - Comment faire une playlist et un Set Dj de haute qualité

Publié le : 03/12/2015 01:39:39
Catégories : MIXAGE DEEJAY


Pour faire une playlist et un set dj de haute qualité, il faut bosser et être organisé, la préparation des playlist et des sets deejays sont absolument indispensables pour prétendre mener des foules à une euphorie musicale. Evidemment l'alcool et la drogue aident à combler les lacunes d'un dj et peuvent même faire oublier que celui-ci ne sait pas mixer, mais avant de vous lancer dans une vaste campagne d'intoxication collective pour espérer vous faire acclamer à la fin de votre performance par des attardés qui manifesteront sans doute leur joie en vous vomissant dessus, je ne peux que vous conseiller de suivre ce tutoriel qui fera de vous un champion en création de set dj.



1) ECOUTEZ VOS MUSIQUES ET DONNEZ LEUR UNE NOTE

Cette étape est la base absolue avant de faire quoi que ce soit, vous devez évidemment vous constituer une riche collection musicale et écouter chaque titre pour leur donner une note de 0 à 5. Ainsi, si vous trouvez que le morceau est :
0 1 2 3 4 5 Pour noter votre morceau, vous devrez évidemment utiliser le système de notation par étoile disponible grâce aux tags id3 de vos fichiers en utilisant un logiciel comme iTunes, Tracktor, Serato et bien d'autre.



2) CLASSEZ ET EDITEZ LES TAGS DE VOS MUSIQUES PAR GENRE MUSICAL

Commencer par attribuer un genre musical à un morceau n'est pas simple lorsque l'on est débutant, car cela demande une réelle culture musicale. Aussi, l'attribution d'un nom à un style de musique peut paraître compliquer tant la diversité est grande et équivalente à une inculture générale qui dicte une tendance à tout confondre. Ainsi, il faut pour les styles de musiques électroniques par exemple, bien différencier la "House" de la "Deephouse" et de l'"Electro", mais aussi le "Dubstep" du "Bigbeat", la "Techno" de la "Minimal" ou de la "Tek" etc... Pour faire simple, il faut commencer par attribuer un style représentant une famille musicale qui contient des sous styles. Exemple, on peut définir en famille de musique électronique, la TECHNO, la HOUSE, la DANCE, le DUBSTEP, le BIGBEAT, le GARAGE, le 2STEP, la DRUM&BASS, la JUNGLE, la TRANCE, le DOWNTEMPO, etc... Pour définir une famille musicale, le tempo donne souvent un indice pour la classification mais seul la construction de la rythmique et du morceau donne raison. Aussi, pour ceux qui connaissent "gesaffelstein" vous ne serez pas surpris si je vous dis que cet artiste fait de la techno, mais que contrairement à ce que l'on pourrait croire, la moitié de ses morceaux ont un BPM (battement par minute) ne dépassant 100 alors que pour ce style, on s'attend plutôt à du 140-160 en BPM.

Ensuite, on attribue un sous style, on peut réutiliser les mêmes thermes et en utiliser bien d'autres plus subjectifs qui permettent surtout de bien identifier le style du morceau, par exemple : HOUSE dance, HOUSE tropicale, HOUSE disco, HOUSE hiphop, HOUSE rock etc... Mais aussi, ELECTRO rock, ELECTRO funk, ELECTRO house, ELECTRO techno, ELECTRO dance, ELECTRO clash etc...
Pour le sous-style, il n'est pas indispensable d'essayer d'en attribuer à tous les morceaux de votre base musicale pour commencer, mais au fur et à mesure que votre collection s'agrandit, cette étape devient de plus en plus importante pour vous permettre de sélectionner rapidement des musiques en vue de préparer des playlists cohérentes.



3) ANALYSER LA CLE HARMONIQUE ET LE TEMPO DE VOS MUSIQUES

Une fois que vous avez attribué un style musical à vos titres, vous pouvez passer à l'analyse de la clé harmonique de vos morceaux. Pour cela, il vous faut un logiciel de détection de clé harmonique de fichier musical comme le fameux MixInKey. En suivant ce lien http://www.andymacdoor.com/fr/content/16-comparatif-des-logiciels-didentification-de-clef-harmonique vous retrouverez un comparatif d'efficacité des logiciels permettant de le faire. Notez que le plus efficace et par conséquent devenu le plus populaire est MixInKey. Sur cette page, http://www.andymacdoor.com/fr/content/23-mix-in-key-test-et-critique-de-la-version-7 vous trouverez mon avis et ma critique de la version 7 de ce logiciel. Je vous invite à utiliser l'un de ces logiciels uniquement pour la détection de la clé harmonique et non pour le tempo, pour le BPM, il est préférable que vous le fassiez directement avec votre logiciel de dj comme Traktor qui est souvent bien plus précis que les logiciels de détection de clé.



4) CREEZ UNE PLAYLIST ET AJOUTEZ LES MUSIQUES D'UN OU PLUSIEURS GENRES MUSICALES

Il est temps maintenant de commencer votre playlist. Pour cela créez une playlist directement dans votre logiciel de dj ou iTunes si vous savez comment exporter votre playlist dans votre le logiciel de mixage deejay. Pour commencer, donnez un nom en rapport avec le genre musicale que vous souhaitez mixer, par la suite, lorsque votre playlist sera fini, vous pourrez modifier ce nom en y ajoutant un sous style ou un adjectif qualifiant votre playlist, par exemple: playlist : ELECTRO funky cool. Sélectionnez vos musiques en fonction de leurs genres et styles musicaux et ajoutez-les dans votre playlist, plus il y en a, mieux se sera, car vous aurez plus de choix pour sélectionner une musique qui se mixera parfaitement avec une autre. Ainsi, si vous souhaitez faire une playlist avec un style très précis, ajoutez, toutes les musiques de ce style désiré dans votre playlist. De même si vous souhaitez faire une playlist de style versus, c'est-à-dire opposer et mixer deux styles différents comme de l'ELECTRO avec du ROCK ou encore de la HOUSE avec du HIPHOP.



5) CHOISISSEZ UNE MUSIQUE ET UNE CLE HARMONIQUE DE DEPART

Une fois vos musiques ajoutées dans votre playlist, classez les par clé harmonique et repérez la clé avec le moins de possibilités. J'entends par là une clé musicale qui se ferait plutôt rare dans votre sélection musicale. L'idée est de minimiser les chances de vous retrouver avec peu de choix en plein milieu d'une playlist et d'ainsi s'assurer que vous pourrez toujours sélectionner une musique qui conviendra parfaitement à l'énergie musicale désirée. Dans cette clé harmonique, choisissez une musique qui ferait un bon morceau de départ. Evidemment, vous êtes maitre de juger celle qui fera l'affaire. Toutefois, préférez une musique avec une intensité musicale plutôt moyenne pour vous laisser la possibilité de monter la pression par la suite. Ne commencez pas avec une musique avec une forte intensité, car vous aurez sans doute du mal à monter la pression et il n'y aurait rien de pire que de commencer haut pour enchainer bas en plein début de set.



6) CHOISISSEZ LA MUSIQUE QUI SUIT SELON SA COMPATIBILITE HARMONIQUE

Voilà, vous avez choisi une musique de départ et il est temps maintenant de choisir celle qui suivra. Pour cela, il faut que vous sachiez mixer avec les clés harmoniques, aussi vous pouvez grâce à cette page http://www.andymacdoor.com/fr/content/19-mixer-avec-la-roue-de-camelot apprendre toutes les techniques de mixage par clé harmonique. Ici, dans notre création de playlist, je vous conseille d'aller au plus simple et au plus efficace. Sélectionnez une musique avec la même clé harmonique équivalente, testez en priorité les musiques avec les meilleurs notes et si cela ne convient pas à cause d'une intensité musicale trop forte ou trop faible, passez à la clé harmonique supérieure, testez à nouveau et si cela ne va toujours pas passez à la clé harmonique inférieure à la condition qu'elle vous permette par la suite de reprendre la clé harmonique en cours et de pouvoir passer à celle haut-dessus.
Exemple: vous êtes actuellement sur une musique en clé harmonique "4A", testez une autre musique en "4A", si ça ne convient pas, passez en "5A", si ça ne convient toujours pas, passez en "3A" à condition que vous pouissiez revenir en "4A" et passer en "5A".



7) MAITRISEZ L'INTENSITE PAR LE CHOIX ET LA FAÇON DE MIXER

L'intensité d'un morceau, son énergie et sa complexité en sources sonores, font que celui-ci est plus ou moins adapté avec un autre morceau et oriente logiquement l'évolution énergétique de votre playlist, de votre set deejay. Cela dit, il ne faut pas uniquement se fier à cela, car l'énergie de votre set dj va aussi se définir par votre façon de mixer et d'enchainer vos musiques. Aussi, le tempo original d'une musique n'est pas forcément évocateur du potentiel de celle-ci. C'est pourquoi lorsque vous choisissez un titre pour qu'il s'enchaine avec un autre, vous devez l'essayer en le mixant avec le correcteur de tonalité de votre logiciel ou lecteur dj (fonction "Keylock") avec le tempo que vous souhaitez pour ce moment précis du set dj. Ceci vous permettra de découvrir que bon nombre de morceaux normalement lents peuvent être de véritable bombe lorsqu'ils sont accélérés. Toutefois, le contraire est plus rare et à éviter, car plus on ralenti une musique numérique, plus on réduit la résolution et par conséquent, sa qualité sonore.

Aussi, vous devez faire évoluer le tempo progressivement tout au long de votre set et ne surtout pas rester figé au même BPM. Augmentez le progressivement tout au long du mix et de temps en temps, vous pouvez choisir de le baisser pour mieux faire ressortir les basses par exemple. Pour le baisser, il est préférable de le faire lorsqu'il n'y a pas de rythmique, ou sinon le faire assez rapidement et de manière exagérer pour le ré-augmenter progressivement pendant une montée pour en créer un effet de break entre deux phases de rythmiques chargées.
Pour exemple, le fameux titre "Rockafeller Skank" de "Fatboy Slim" à 1m50s https://www.youtube.com/watch?v=FMrIy9zm7QY

De plus, lorsqu'un morceau est épuré, simple, minimaliste, celui-ci seul, ne sera pas un bon choix pour enchainer derrière une musique très chargée en sonorité et en intensité, mais peut s'avérer un excellent choix pour un trois ou quatre platines. Dans ce cas la sélection de 2 musiques simples peuvent très bien s'enchainer en 3 platines derrière un titre chargé. C'est pourquoi vous devez aussi tester et sélectionner un morceau en fonction de vos compétences deejay et de votre matériel.



8) FINISSEZ VOTRE PLAYLIST STRATEGIQUEMENT

Après avoir sélectionné une vingtaine de titres qui se suivent, vous vous apercevrez, sans aucun doute que votre playlist évolue sous forme de vagues. Cette géométrie est sans doute, la plus appropriée pour une playlist et un set dj, car on pourrait dire que chaque vague contient une entrée, un plat de résistance et un dessert. A ce moment là on pourrait choisir de s'arrêter au dessert, mais comme dirait l'autre, "on prendrait bien un petit café serré", puis après "c'est le temps de l'apéro" et "rebelote".
Plus sérieusement, un set dj peut se définir en une vague, mais une playlist, elle, n'a pas de limite, aussi je vous conseille d'essayer d'enchainer plusieurs vagues, mais de surtout essayer de revenir à la clé Harmonique du départ de votre playlist et de la clôturer avec un morceau qui s'enchaîne parfaitement avec le tout premier morceau de votre playlist.
Ainsi, lorsque vous vous retrouvez en situation de soirée vous pourrez, sans aucun soucis commencer à mixer votre playlist à n'importe quel moment selon ce que vous faisiez avant. Avec ce type de clôture pour toutes vos playlists, vous pourrez mixer et en changer à n'importe quel moment et ainsi parfaitement vous adapter à la réaction du public sans aucun stress ni cafouillage musicale.



9) AJUSTEZ LES AUTO-GAINS ET CALEZ LE TEMPO GRID DE VOS MUSIQUES

Ça y est, le plus dur est fait, maintenant il ne reste plus qu'à préparer vos titres un par un pour vous assurer une précision redoutable lors de vos sets dj.
Pour se faire, la première chose à faire et de choisir une musique de référence, simple avec une parfaite régularité dans son tempo et son niveau sonore.
Choisissez un titre pas trop vieux et de bonne qualité, il servira pour calibrer toutes vos musiques.
Maintenant vous glissez cette musique dans le lecteur A, vous lui calibrer une seule et unique fois sa grille de tempo et sans toucher son gain, vous l'écoutez en boucle.
Vous accordez alors l'auto-gain et la grille de tempo de chaque musique de votre playlist en fonction de ce titre de référence. Ainsi, vous pouvez être sûrs que tout sera au même niveau et parfaitement calé lors de votre set. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur la partie purement artistique du mixage dj.
Grâce aux nouveaux tags id3, tous les niveaux auto-gain seront mémorisés de manière autonome à votre logiciel de mixage, c'est-à-dire que le réglage du niveau sonore sera directement enregistré dans le tag id3 de chaque musique, ce qui est vraiment pratique. (c'est d'ailleurs la différence fondamentale entre l'auto-gain et le gain qui lui n'est pas mémorisé).

10) PREPARER LES CUES DE SES MUSIQUES

Enfin la dernière partie et qui n'est pas des moindres, car elle consiste à éditer des Cues de départ pour enchainer vos titres comme un as et recomposer en live un morceau. Aussi, chaque dj a sa propre technique d'éditions des cues, c'est pourquoi ici je ne vous parlerez que de ma technique actuelle.
Puisque la majorité des logiciels dj et même des platines CD haut-de Gamme permettent tous en générales de mémoriser 8 Cues par titre, j'organise mes Cues de la même manière pour toutes mes musiques afin de pouvoir mieux improviser, selon mes envies et les réactions du public.

J'utilise le Cue 1 pour lancer le morceau, je le place sur le premier temps à savoir généralement la grosse caisse. Je choisi généralement un passage en début de morceau correspondant à une intro rythmé, mais pas trop chargé parfaite pour se mixer avec un autre titre.
J'utilise le Cue 2 pour une caisse claire bien clinquante qui me permet de jongler et de recréer manuellement une rythmique avec les autres cues calés sur des temps de grosses caisses. Ou si le morceau n'est pas approprié, je préfère le caler sur une onomatopée (pour ceux qui ne savent pas ce que c'est cliquez ici, James Brown en était le king lol)
J'utilise le Cue 3 et 4 pour marquer les départs de deux parties chargées du morceau, en général, le couplet et le refrain.
J'utilise le Cue 5 et 6 pour marquer les départs de deux montées et ponts d'un morceau. Le 5 doit être moins intense que le 6.
J'utilise le Cue 7 et 8 pour marquer deux parties intéressantes pour mixer le morceau suivant, généralement j'utilise c'est hot cue sous forme de loop pré-enregistrées



11) TESTEZ, ENREGISTREZ, ECOUTEZ ET PEAUFINER VOTRE MIX

Voilà c'est fini ! votre set est prêt pour éclater les foules, mais avant, évidemment, vous devez vous entrainer, vous enregistrer et vous écoutez pour apprendre vos musiques, votre set, essayer différentes manières d'enchainer, oser des effets, des montées, du beat juggling etc... bref faire votre job, mixer.

par Andy Mac Door

Partager cet article


Avec Andy Mac Door, bénéficiez d'une remise de 20% sur tous les services d'Imusician.com
Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Posez une question ou proposez un commentaire à propos de cet article

2012-2017 Copyright © AndyMacDoor™ All rights reserved