TUTO BIZ - Comment vendre sa musique sur internet, beatport, itunes google play, etc

Publié le : 03/12/2015 02:13:10
Catégories : MUSIQUE BUSINESS

plateformes de vente musiques sell music itunes beatport google play

Sur cette page j'explique comment vendre sa musique sur internet et uniquement, je n'explique pas comment finaliser, masteriser et promouvoir une musique. Sur cette page je ne me concentre que sur les étapes et possibilités pour vendre sa musique sur internet. Je pars du principe que votre musique est masterisée et prête à la vente en ligne.



QU'EST-CE QU'UN AGREGATEUR DE MUSIQUE DIGITALE

Un agrégateur de musique digitale est une société qui se charge d'attribuer a votre musique un code barre aux normes, il héberge votre fichier musical pour ensuite le livrer sur votre demande à des site web de vente musical comme beatport, itunes, google play etc... En contrepartie, le producteur, c'est-à-dire vous, devez payer ce service d’agrégation soit par produit numérisé soit par forfait annuel.

L’agrégateur se rémunère alors directement sur les frais de mise en ligne et/ou par un pourcentage des revenus générés. Cela dit, aujourd'hui il est très rare de trouver un agrégateur de musique digitale qui ne s'occupe que d'agrégation et ce n'est pas plus mal. Une fois votre musique hébergée sur leur serveur et après l'avoir agréée, les agrégateurs ont alors toute la logistique pour distribuer votre musique, c'est pourquoi les agrégateurs de musique en ligne sont aujourd'hui en général aussi distributeur.


QU'EST-CE QU'UN DISTRIBUTEUR DE MUSIQUE DIGITALE

Le distributeur digital comme son nom l'indique distribue de la musique à des plateformes de vente direct sur le web, mais aussi à des plateformes de streaming comme deezer. Le distributeur a pour principale activité d'intégrer votre musique à son catalogue pour le rendre plus volumineux et attrayant aux plateformes de vente et de streaming. Ainsi le distributeur ne négocie pas votre musique, mais son catalogue intégrant votre musique, ce qui lui permet d'être beaucoup plus intéressant pour les plateformes de vente et par conséquent mieux négocier les droits de petits producteurs. Aussi, il existe bon nombre de distributeur spécialisé dans des styles musicaux précis ou qui ne travaille qu'avec des artistes réputés, dans ce cas le distributeur négocie directement avec le producteur ou le label et défini sa rémunération au cas par cas.


LA SITUATION DES AGREGATEURS ET DISTRIBUTEURS DIGITAUX

Distributeur digital imusician zimbalan tunecore songflow wiseband cd baby

En cette année 2015 la situation de la vente de musique digitale a atteint une stabilité qui permet d'envisager sérieusement un avenir dans le monde digital, les pourcentages de commissions ont largement baissés et deviennent enfin raisonnables, étant donné que la musique digitale ne demande aucune fabrication physique tel un cd et un vinyle mais seulement un hébergement numérique peu couteux, d'autant plus que le format MP3 est largement devenu le leader en matière de format numérique. Les commissions des distributeurs sont alors passés de 40-60% pour un cd, à 10-15% pour de la musique digitale et viennent de chuter considérablement cette dernière année grâce à la pérennisation de société comme "imusician.com" ou "tunecore"qui ne demandent plus de commissions si vous pouvez investir annuellement 500euros pour imusician ou ente 10 et 30 dollars par single et album annuellement pour Tunecore.

De plus, les sociétés escrocs qui ne payent que très rarement leurs producteurs, sont aujourd'hui démasqués et ont soit fermé, soit été rachetés par des sociétés plus "sérieuses". Cela dit, le secteur est en constante évolution et de plus en plus de grosses sociétés se lancent dans la course. En ce qui concerne Beatport celui-ci a créé son propre service d'agrégation et de distribution sous le nom de Baseware, mais semble se limiter à leur propre plateforme de vente.

De mon point de vue en cette année 2015 je serai tenté de dire que les meilleurs Agregateurs et Distributeurs pour les petits producteurs sont actuellement IMUSICIAN, TUNECORE et ZIMBALAM, mais ce n'est que mon avis. Cela dit, les offres des distributeurs du marché sont difficilement comparables tant la diversité des services proposés et grande. On peut noter que certains proposent la récupération des droits d'auteur auprès d'organismes comme la SACEM.


COMMENT CHOISIR SON AGREGATEUR ET DISTRIBUTEUR DIGITAL

Le premier critère de sélection de votre agrégateur distributeur devrait être la sélection des plateformes de vente que vous visez.
Noté qu'aujourd'hui qu'en 2015 "Zimbalam" ne propose toujours pas de diffusion sur "Beatport" tout comme "TuneCore", ce qui peut être très embêtant pour un artiste producteur de musique électronique.

Le deuxième critère est évidemment le prix. Vous devrez pour ce point estimer le nombre de "track" que vous pensez sortir annuellement et ainsi avoir une idée de combien cela pourrait vous coûter en frais de services sur plusieurs années.

Le troisième point est de vous assurer que vous pouvez retirer de la vente un titre quand vous le souhaitez et que vous êtes libre de partir, que vous pouvez mettre fin à un contrat sans limitation de durée (ou durée trop longue) sans frais de fermeture (ou jugés trop excessifs).

Le quatrième point est la localisation géographique de la société d'agréation et de distribution. Je vous recommande vivement de choisir une société proche de votre pays, voir même de votre pays si cela est possible. Comprenez que si vous êtes européen, il vous sera très difficile de faire pression à une société américaine qui ne soit pas très motivé pour vous rémunérer, d'autant plus si vous êtes Russe ou Irakien (lol). A titre d'exemple, j'ai pu lire sur la toile quelques témoignages de producteurs européens qui rencontraient de grande difficultés à récupérer leur gains du distributeur américain "Soundflow".

Le cinquième point qui n'est pas des moindres et la pérennisation de la société visée. J'entends par la qu'il vaut mieux se diriger vers une entreprise qui à déjà fait ses preuves et qui existe depuis plusieurs années. Je vous recommande vivement de ne pas vous jeter dans des offres alléchantes de sociétés inconnues.

Le sixième point est la liberté de vendre votre musique par vous même et par conséquent ne pas signer un distributeur qui vous impose une exclusivité total sur la vente de votre musique. Dans ce cas vous serez contraint de d'acheter à votre distributeur pour pouvoir revendre. Toutefois vous ne devez pas confondre avec l'exclusivité de distribution numérique qui elle vous impose de ne pas passer par un autre distributeur digital. Cela est tout à fait compréhensif, car indispensable pour le bon fonctionnement de votre distributeur qui ne souhaite pas se retrouver bloqué au placement d'un titre sur une de ses plateformes de vente négociés par l'ajout préalable d'un autre distributeur. Toutefois dans ce cas vous pourrez dans la plupart des cas vendre vous même sur votre siteweb au format digital, mais certain ne le veulent pas non plus. Quant à vos Cds ou Vinyles, vous restez libre de les vendre sur votre siteweb.

Le dernier point peut être l'intérêt de centraliser la collecte de vos revenues générés par les droits d'auteur envers des organismes tel la SACEM moyennant une commission raisonnable de 1% par exemple pour le cas de IMUSICIAN.COM ou de 10% pour "TUNECORE" après une activation payante de 75$.


COMPARAISON DES TARIFS 2015 DE IMUSICIAN ZIMBALAM ET TUNECORE

Comparaison Zimbalam vs imusician vs Tunecore

Partager cet article


Avec Andy Mac Door, bénéficiez d'une remise de 20% sur tous les services d'Imusician.com
Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Posez une question ou proposez un commentaire à propos de cet article

2012-2017 Copyright © AndyMacDoor™ All rights reserved